Aujourd’hui une de nos plus haute juridiction vient de dire que l’interdiction des autotests de dosage des PSA est illégale.

En prenant cette position, le Conseil d’Etat permettra à tous les hommes de se tester en suivant les sirènes de la médicalisation de la société.

Car si ce test est positif il se précipitera chez son médecin ou chez son urologue et le rouleau compresseur des multiples examens et interventions sera lancé. Plus »

Sous ce titre provocateur , il y a la découverte de la campagne Movember.

Jaloux d’Octobre Rose, des hommes ont créé Movember pour sensibiliser contre les cancers masculins  . En pointillé il y a le dépistage du cancer de la prostate par PSA que ces « mâles » veulent mettre en parallèle du dépistage du cancer du sein par mammographie. Plus »

Une étude relance la polémique

Je découvre  dans la presse médicale une information que j’avais lu récemment .

C’est à propos de la relation entre la consommation de lait et l’ostéropose. Plus »

Je viens de lire le dernier livre de Rachel Campergue : « Octobre rose mot à maux, pour une réelle liberté de choix ».

Elle en parle sur son blog.

Son livre précédent « No Mammo » m’avait beaucoup intéressé.

Ce dernier livre montre avec beaucoup d’humour combien la promotion du dépistage organisé du cancer du sein par mammographie, dit et écrit n’importe quoi. Plus »

Si le dépistage du cancer du sein par mammographie fait débat, l’âge de début de ce dépistage quand il est réalisé; fait lui consensus : pas avant 50 ans.

Pourtant certain s’assoie sur les recommandations et les autorités ne bronchent pas , laissant faire.

Sylvain Fevre vous rappelle ce qui peut être qualifié de honteux :

http://sylvainfevre.blogspot.com/2014/09/les-chiens-aboient-la-caravane-passe.html Plus »

Bonjour

Je voudrais vous signaler l’article d’une consœur, concernant le dépistage organisée du cancer du sein par mammographie.

Cet article superbement documenté devrait être lu par toutes les femmes qui reçoivent l’incitation à se faire dépister.

Cet article donne toutes les informations pour prendre la décision de se faire dépister ou non, ce qui n’est pas le cas des brochures dites « d’information » pour le dépistage du cancer du sein. Plus »

Je découvre comme beaucoup l’article du Monde : Dominique Bertinotti , ministre et malade du cancer .

Il parait que cette article fait le buzz sur internet . Cela n’est pas surprenant . Une maladie grave ( le cancer du sein), qui plus est potentiellement mortelle et qui peut toucher toutes les femmes, a de quoi faire parler . D’autant plus qu’elle touche une ministre qui a choisi aujourd’hui d’en parler après plusieurs mois de silence . Plus »

A la veille du lancement d’Octobre Rose , je voudrais rappeler une réalité: le dépistage du cancer du sein ne sauve pas de vie mais en détruit certaine.

Marcelle m’a appelé.

Elle est seule. Elle se sent mal, angoissée . Elle subit actuellement la radiothérapie. Plus »

Aujourd’hui  les prémices de la promotion de la mammographie  pointent leur nez comme chaque année à la même époque, Octobre Rose oblige.

Comme chaque année depuis maintenant pas mal de temps le marketing en faveur de la mammographie de dépistage va « fleurir » dans nos médias « autistes ». Je voudrai juste retransmettre ce que la fondation Cochrane française a écrit à ce sujet : Plus »

Cette question m’est venue à la suite du billet précédent .

En effet, que s’est-il passé pour Marcelle ? Elle a fait confiance aux médecins . Elle ne se plaignait ni ne souffrait d’aucun maux. Elle a juste suivi les recommandations médicales qui lui préconisaient de passer une mammographie de dépistage d’un éventuel cancer du sein . Ces recommandations étaient d’autant plus fortes que non contente de subir les campagnes promotionnelles à la télévision et dans les journaux, elle a reçu un courrier personnel de l’organisme de protection sociale  lui intimant l’ordre l’encourageant à se soumettre à un dépistage gratuit qui plus est . Comment peut-on résister à cela ? Comment peut-on imaginer que ce qui est proposé est néfaste pour la santé . Cela n’a pas de sens ( n’est-ce pas ?) . Plus »