Je voudrais faire suite à mon dernier article et au commentaire de mon confrère néphrologue .

Cette étude ( SPRINT) est en effet une étude importante. 10000 personnes dans l’étude ( et non 1000 comme je l’ai écrit peut être sous l’influence d’une dissonance cognitive ) est en effet un nombre important.

Plus »

Il est une question qui revient souvent dans le milieu médical, celle du traitement des maladies chroniques. Si traiter l’ hypertension artérielle fait consensus depuis pas mal d’années, celle de l’intensité du traitement elle, fait débat. Ainsi, les « normes » ont évolué au cours du temps. La maladie hypertensive et donc le niveau à partir duquel il faut la traiter, est resté pendant longtemps ( et encore en partie aujourd’hui ) : 160/90. Plus »

Madame la Ministre de la Santé

Vous annoncez dans un entretien au journal Le Parisien daté du 1er août 2015, un grand débat national sur la vaccination (1).

Vous souhaitez: « que s’engage un débat public sur le sujet. Les modalités restent à fixer, mais il est capital qu’il y ait des échanges et des réponses aux questions des citoyens, dans une complète transparence. Ne rien cacher est la meilleure manière de combattre ceux qui jouent sur des peurs scientifiquement infondées. » Plus »

La journée mondiale des hépatites vient d’avoir lieu.

Depuis plusieurs mois, l’hépatite C est sous les « feux des projecteurs » de l’actualité par l’arrivée sur le marché d’un médicament antiviral qui « guérirait » l’hépatite C . Il en a beaucoup été question dans les médias du fait du prix « hors norme » de ce traitement : le Solvadi. Beaucoup de voix se sont élevées pour dénoncer un tel prix. Peu ont mis en doute l’intérêt véritable de ce traitement qui a été promus par des sommités médicales très proches des laboratoires. Les plus critiques ont été Médiapart  ou encore le Formindep. Plus »

Dans mon précédent billet j’attirais votre attention sur la problématique des liens d’intérêts dans l’histoire du Solvadi, traitement « miracle » de l’ hépatite C.

Je souhaiterai compléter le sujet.

La problématique des liens d’intérêts en médecine est un sujet qui est préoccupant. Il interroge le milieu médical depuis pas mal d’années. Beaucoup de facultés de médecine anglo-saxonnes prennent en compte le sujet en ayant une politique de gestion des liens d’intérêts. Un enseignement sur le sujet est aussi au programme des études de médecine de ces facultés, depuis plus de 10 ans . Plus »

François Pesty sur le site du Formindep a publié une recherche remarquable sur les liens d’intérêts des experts du dossier Solvadi, le médicament « miraculeux » pour le traitement de l’hépatite C.

Tout le monde se souvient que le prix de 84000 euros pour 1 traitement par Solvadi avait soulevé beaucoup de discussion. Aujourd’hui on sait que ce prix a coûté à la collectivité en 2014 , 650 millions d’euros.

Le site Médiapart dans un article récent, s’interroge sur ces conflits d’intérêts qui touchent les experts de l’hépatite C.

Plus »

Cette question volontairement provocatrice, je me la pose.

« S’il est difficile de déterminer avec précision l’exacte part de responsabilité de la grippe dans ces 18.300 décès, les experts s’accordent pour dire qu’elle est grande. »

Cette phrase est reprise de l’article du Figaro qui affirme sans nuance qu’il y a eu une surmortalité record due à la grippe.

Elle est en contradiction avec l’affirmation péremptoire du titre. En effet les experts sont incapables de prouver cette surmortalité, ils ne font que l’estimer. Plus »

Anti-vaccinaliste , vraiment ?

 

La loi impose comme vaccination obligatoire : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite soit le célèbre DTP.

Il n’existe plus de vaccins DTP disponible en France depuis plusieurs années.

Les fabricants ont arrêté leurs fabrications, depuis 2007, pour des raisons de bénéfices insuffisants.

Le Revaxis qui est l’équivalent du DTP pour les rappels chez l’adulte  n’est pas autorisé pour les enfants.

Plus »

Cette affirmation fait suite à ce que j’ai pu lire dernièrement dans la presse : la grippe est devenue un problème politique. Ce n’est donc plus un problème médical puisqu’il est politique.

Qui a déjà vu un politique s’inquiéter d’appendicite ?

Plus »

Aucune épidémie comme celle de fièvre hémorragique due au virus Ebola , n’a jamais provoqué autant de « fièvre » médiatique.

Le médecin américain rapatrié d’ Afrique a été le sujet d’un véritable show télévisuel sans précédent.

Dans les médias on apprend presque tous les jours des informations nouvelles en particulier sur de possibles « traitements miracles » contre le virus ébola. Plus »