Je voudrais rebondir aujourd’hui sur une problématique qui semble « enflammer les passions » : comment aborder le problème du surpoids et de l’obésité avec les patients? Plus »

Cette notion de risque relatif et de risque absolu ne vous dit sans doute rien de prime abord.

Et pourtant vous y êtes confrontés en permanence.

Dès que l’on vous cite un pourcentage de bénéfice ou de risque, il ne vous est jamais précisé s’il s’agit de risque absolu ou de risque relatif.

En fait il s’agit toujours de risque relatif car celui-ci est « plus vendeur ».

Pour être plus compréhensible, je vais tâcher de vous expliquer la différence avec deux exemples. En effet, faire la différence est capital pour avoir une vision la plus « fiable » possible de la réalité. Plus »

Cette question m’est venue à l’esprit en découvrant , le rapport de la concertation citoyenne sur la vaccination.

Le comité « indépendant » présidé par le Pr Alain FISCHER, dans son rapport final, propose d’étendre l’obligation vaccinale.

Tout d’abord, évacuons la déclaration des liens d’intérêt, car là n’est pas mon propos. Juste pour son président, la consultation du site transparence santé trouve ceci: capture-du-2016-12-03-10-59-40Que signifie étendre l’obligation vaccinale?

Il s’agit d’imposer à tout un chacun des vaccinations. Plus »

Bonjour

Comme je l’ai déjà écrit, une étude a montré que le patient français sortait de sa consultation médicale avec une ordonnance dans 91% des cas.

En effet, faire acte médical, c’est agir.call-to-action-social-media

C’est donc prescrire : des médicaments bien sur, mais aussi des bilans biologiques, des radiographies, mais aussi des actes de kinésithérapie etc.

Il ne faut pas oublier que quand la personne n’est pas malade, qu’aucun examen complémentaire n’est utile pour faire un diagnostic, il reste encore les dépistages car comme chacun sait, tout bien portant est un malade qui s’ignore et tout vivant est un mort en sursis. Plus »

Vous devez vous demander pourquoi un titre aussi énigmatique. En fait il m’est venu en lisant tout ce qui a été écrit sur certains blogs à propos du livre de Martin WINCKLER « Les brutes en blanc » .

Je tiens tout de suite à préciser que le titre n’a rien à voir avec un roman d’un écrivain célèbre et controversé.

Je ne vais pas faire dans ce billet, un nième commentaire sur ce livre. Beaucoup l’ont fait. Non, je vais développer un élément qui ne l’a été nulle part. Un élément qui a été évoqué mais pour passer rapidement dessus , ainsi je citerai la dernière phrase de ce confrère :

« Les médecins sont bien attentionnés dans leur immense majorité, leur formation ne les prépare ni à la relation avec un malade, ni à l’analyse critique des données de la science et des affirmations parfois péremptoires des leaders d’opinion. Ils sont souvent maladroits avec les patients, et souvent en souffrent. Former les médecins à l’empathie est indispensable, pour les patients, pour eux, pour la société. » Plus »

Tous les vaccins qui sont mis sur le marché sont-ils efficaces, indispensables ?

A en croire les autorités, c’est le cas.

Pourtant, le bon sens, le simple bon sens ne peut que douter que cela soit vrai. Qui pourrait penser que tous les médicaments sont utiles, que tous les médicaments ont un rapport bénéfice/risque favorable ? Personne car chacun sait qu’il y a des médicaments plus utiles que d’autres. Cela parait une évidence.

Et pourtant, il semble que les vaccins bénéficient d’un statut particulier en France qui fait dire à notre ministre de la santé la chose suivante :

« La vaccination : cela ne se discute pas » Marisol Touraine , ministre de la santé 29 mai 2015. Plus »

Il ne faut pas confondre prévention et dépistage.

Pourtant, beaucoup d’articles, vous présente le dépistage comme une prévention. Juste un exemple trouvé sur le net : Préserver votre santé : dépistages et action de prévention pour tous.

Cet article est assez caricatural car il fait un amalgame de choses aussi différentes que le dépistage du cancer du sein, la vaccination anti-grippale et l’arrêt du tabac.

La prévention est une mesure qui permet d’éviter la survenue d’un événement médical. Faire du sport permet d’avoir une action préventive sur les événements cardio-vasculaire, le cancer, les infections. Plus »

Dans mon précédent billet, ASK a écrit en commentaire, ceci  :

« Les choses étaient-elles différentes lorsque tu as débuté ta carrière ? Est-ce le contexte qui s’est empiré ou toi le docteur qui le supporte moins ? »

Dans ce billet, je vais lui répondre, car son commentaire m’a interpellé et fait réfléchir.

J’ai commencé à exercer en 1984. Plus »

Je viens de lire un article sur l’importance du magnésium dans notre corps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cet article a été écrit par un confrère néphrologue. Il est long, développé, complexe, mais je vais vous résumer l’essentiel ou du moins ce qui m’a interpellé personnellement en tant que médecin généraliste. En effet, cet article est basé sur une conférence que l’auteur a fait au profit de ses confrères néphrologues. Ainsi une grande partie de cet article aborde des problématiques spécifiques de la spécialité comme la dialyse. Plus »

Dans mon précédent billet j’attirais votre attention sur la problématique des liens d’intérêts dans l’histoire du Solvadi, traitement « miracle » de l’ hépatite C.

Je souhaiterai compléter le sujet.

La problématique des liens d’intérêts en médecine est un sujet qui est préoccupant. Il interroge le milieu médical depuis pas mal d’années. Beaucoup de facultés de médecine anglo-saxonnes prennent en compte le sujet en ayant une politique de gestion des liens d’intérêts. Un enseignement sur le sujet est aussi au programme des études de médecine de ces facultés, depuis plus de 10 ans . Plus »