Dans mon précédent billet j’attirais votre attention sur la problématique des liens d’intérêts dans l’histoire du Solvadi, traitement « miracle » de l’ hépatite C.

Je souhaiterai compléter le sujet.

La problématique des liens d’intérêts en médecine est un sujet qui est préoccupant. Il interroge le milieu médical depuis pas mal d’années. Beaucoup de facultés de médecine anglo-saxonnes prennent en compte le sujet en ayant une politique de gestion des liens d’intérêts. Un enseignement sur le sujet est aussi au programme des études de médecine de ces facultés, depuis plus de 10 ans . Plus »

Cette question volontairement provocatrice, je me la pose.

« S’il est difficile de déterminer avec précision l’exacte part de responsabilité de la grippe dans ces 18.300 décès, les experts s’accordent pour dire qu’elle est grande. »

Cette phrase est reprise de l’article du Figaro qui affirme sans nuance qu’il y a eu une surmortalité record due à la grippe.

Elle est en contradiction avec l’affirmation péremptoire du titre. En effet les experts sont incapables de prouver cette surmortalité, ils ne font que l’estimer. Plus »

Je voudrais revenir sur un élément que j’évoquais dans mon précédent billet : les statines ( médicaments qui font baisser le cholestérol ) et le diabète.

 

Les statines sont très largement prescrites à un nombre considérable de patients car elles protégeraient le cœur d’événements cardiovasculaires graves comme l’infarctus.

Cet effet serait directement lié au fait que le cholestérol boucherait les artères.

On nous explique depuis pas mal d’années que si il y a bien une preuve irréfutable en médecine c’est bien l’intérêt des statines.

D’ailleurs il est peu probable qu’après une consultation chez un cardiologue vous ne sortiez pas avec la prescription d’une statine sous le prétexte de protéger votre cœur.

 

Cependant cette classe de médicament fait l’objet depuis pas mal d’années de suspicion quand à la réalité d’un bénéfice quasi “miraculeux”.

Ainsi le Dr De Lorgeril se bat depuis longtemps pour faire entendre sa voix. Plus »

Nous croyons plus ce que nous ne voyons pas que ce que nous voyons .

 

Une grande partie des résultats de l’action d’un médecin aujourd’hui est invisible. Il ne voit pas l’effet de sa prescription comme il peut le voir quand il prescrit un antibiotique dans une maladie d’origine bactérienne . Dans ce cas les symptômes à l’origine de la prescription disparaissent rapidement .

Plus »

Je vais analyser l’article de Libération qui donne la parole au Pr André Grimaldi, diabétologue coauteur d’un ouvrage “ La Vérité sur vos médicaments”  . Ce dernier veut dénoncer les discours relativistes et antiscientifiques. Plus »

Cette histoire du nombre de morts dus à la grippe qu’il n’est possible que d’estimer et jamais de prouver, m’interpelle .

J’ai donc lu le bulletin du 11 mars 2015 publié par l’INVS : Plus »

Cette affirmation fait suite à ce que j’ai pu lire dernièrement dans la presse : la grippe est devenue un problème politique. Ce n’est donc plus un problème médical puisqu’il est politique.

Qui a déjà vu un politique s’inquiéter d’appendicite ?

Plus »

Le 31 janvier 2015 paraissait sur le site du ministère de la santé l’information de la prolongation de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière :

http://www.sante.gouv.fr/prolongation-de-la-campagne-de-vaccination-contre-la-grippe-il-n-est-pas-trop-tard-pour-se-faire-vacciner.html

Plus »

Une étude relance la polémique

Je découvre  dans la presse médicale une information que j’avais lu récemment .

C’est à propos de la relation entre la consommation de lait et l’ostéropose. Plus »

Dominique Dupagne a signalé un article où Marisol Touraine s’exprime à propos de sa dernière décision de permettre la vaccination dans les pharmacies. Elle y tient des propos qui m’ont fait comprendre qu’elle fait partie de la secte « l’église de vaccinologie » . Elle y écrit par exemple : «Il y a un mouvement de personnes qui refusent par principe la vaccination au nom de la liberté. La liberté s’arrête là où commence la santé publique et la sécurité de l’ensemble de la population». Pour Marisol Touraine, les vaccins sont donc,quasiment « divins ». Plus »