Cette affirmation fait suite à ce que j’ai pu lire dernièrement dans la presse : la grippe est devenue un problème politique. Ce n’est donc plus un problème médical puisqu’il est politique.

Qui a déjà vu un politique s’inquiéter d’appendicite ?

Nous sommes au 21è siècle dans un pays développé où les progrès techniques sont accessibles au plus grand nombre et nos autorités sont incapables de fournir le nombre de morts dus à la grippe.

Pourtant il est possible de connaître le nombre de décès par cancer , par accident et cela chaque année.

Pourquoi alors nous dit-on qu’il est impossible de connaître ceux dus à la grippe ?

Certain nous parle de 150 morts mais à coté de cela l’INVS estime le chiffre de morts à 8500.

Ce chiffre vient d’être réévalué à la hausse par l’ INVS : 10200 estimés ( 163 morts prouvés)

Mais elle explique malgré tout dans son communiqué qu’en fait elle n’en sait rien : “La contribution de la grippe dans l’excès de mortalité est connue pour être importante chez les sujets âgés sans qu’il soit possible de préciser sa part dans l’excès constaté cette saison.”

Donc pour résumer : INVS sait, INVS affirme mais l’ INVS est incapable de le prouver .

Pourquoi une telle différence entre le nombre de décès réellement dus à la grippe et les estimations gouvernementales ?

 

N’est-ce pas tout simplement parce que la grippe est une maladie dans la majorité des cas bénigne ? Elle n’est responsable réellement que de très peu de morts .

Le virus de la grippe ne tue pas des personnes en bonne santé comme par exemple le virus ébola .

Il fragilise des personnes atteintes de graves problèmes comme les problèmes cardio-vasculaires et c’est de ces problèmes que ces patients décèdent , pas de la grippe.

C’est comme rendre responsable de la mort d’un passager,  le vendeur d’un billet d’un avion qui s’est écrasé.

 

D’ailleurs une explication est invoquée pour expliquer l’incertitude des chiffres : la grippe n’est pas notée sur le certificat de décès comme cause alors qu’il est écrit par exemple : défaillance cardiaque.

 

Quand il est impossible de prouver quelque chose ( ici le nombre “réel” de morts par grippe) n’est-ce pas tout simplement que l’affirmation est probablement fausse  ?

 

Alors pourquoi vouloir à toute force nous expliquer que la grippe est responsable d’une véritable épidémie de décès alors que ce n’est pas le cas .

Pourquoi affoler les gens avec une maladie qui survient chaque année et que chacun peut donc connaître et estimer ?

N’est-ce pas, tout simplement nier la réalité de la vie avec ses “hauts et ses bas “ ?

 

Mais pourquoi alors nier la réalité ?

 

Le fait qu’il existe un vaccin que nos politiques depuis des années s’acharnent à promouvoir même quand comme cette année il est reconnu qu’il est quasiment inefficace; n’est-ce pas quelque part une des raisons de cette façon de faire ?

 

Je finis par me demander si nos politiques ne touchent pas des primes “ à la performance” pour faire vacciner le plus possible.

L’insistance de notre ministre de la santé sur le sujet finit par être suspecte .

Mais rappelons nous que ses prédécesseurs faisaient tous quasiment la même chose.

 

Je ne voudrais pas que vous croyiez que, dans ce domaine,  je tombe  dans la théorie du complot.  Non je crois en réalité que nous sommes plus dans une position de croyance que de raison .

En effet l’église de vaccinologie est chez nous très puissante et ses leaders voient d’un mauvais oeil sa perte d’influence. Cela n’empêche pas non plus qu’il existe des liens étroits entre les promoteurs de la vaccination et les fabriquants de vaccins.

 

Faire peur n’est-ce pas la meilleure façon de faire adhérer à une croyance ? de vendre ?

Un commentaire

  1. Des « ROSP » pour les politiques? Plus tu as de morts dans ton ministère, plus tu gagnes? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.