Irvin-Kershner

Je vous ai parlé récemment de la pétition qui demande de la transparence sur le vaccin Gardasil et qui a provoqué des réactions pour le moins agressives : ICI, LA, et encore LA

Le feuilleton continue et telle les séries à succès , celui-ci ne manquera pas d’avoir de nouveaux épisodes. Vous allez voir, c’est une véritable saga. Je vous rappelle les précédents épisodes.

Épisode 0 ou l’épisode pilote : François Hollande annonce dans son plan cancer l’intensification de la vaccination par le Gardasil pour lutter contre le « fléau » du cancer du col de l’utérus ( rappel 3000 morts en France par an)

Épisode 1 : La pétition, je vous engage à la lire pour vous faire votre propre opinion sur ce qui est vraiment écrit.

Épisode 2 : Le professeur Vallancien s’indigne et appelle à sanctionner les lanceurs d’alerte .

Épisode 3 : Le JIM prend fait et cause pour le Pr Vallancier et demande lui, un rappel à l’ordre.

Épisode 4 : Je réplique au JIM , mais également Sylvain Fevre .

Épisode 5 : InfoVac publie une lettre incendiaire contre la pétition ( dont l’objet est la transparence, je vous le rappelle) accusant les signataires d’être des anti-vaccinalistes. Cette lettre est adressée aux seuls professionnels de santé et n’est pas accessible en ligne ( transparence vous avez dit !) .

Épisode 6 : les médias nationaux dont le JDD et Le NouvelObs se font l’écho de cette pétition et la font découvrir au plus grand nombre .

Épisode 7 : Indignée du relais par les médiats nationaux de cette pétition, InfoVac ( voir ce qu’en disait en 2012 un confrère à propos de l’indépendance de cette « société savante ») et tous ses alliés , lance une pétition.

Épisode ……….. On attend la suite

 

 

Cette histoire pourrait être risible si elle n’était pas dramatique . Elle montre à quel point aucun dialogue n’est possible en France dans le domaine de la santé . Elle montre que l’esprit critique et les interrogations sont impossibles face à l’avis des experts qui détiennent la vérité .

Cela montre qu’en France demander la transparence dans le domaine de la santé, est un « délit » qui doit être sanctionné .

Ce n’est pas nouveau . En effet tout est fait pour organiser l’opacité .

Le problème c’est la proximité de tous ces experts avec l’industrie pharmaceutique .

Par ailleurs ceux-ci veulent imposer leur vérité . Pourtant de très nombreuses publications montrent que la vérité des laboratoires qui est relayée par les experts qui lui sont proches est délétère pour les patients .

Où est la santé publique dans tout cela ?

Où sont les intérêts des patients et des citoyens dans tout cela ?

PS : les liens d’intérêts des experts d’InfoVac sont ici . Vous pourrez voir qu’aucun n’est vraiment indépendant contrairement à l’affirmation faite sur leur site

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires

  1. Le cancer du col de l’utérus est la deuxième cause de mortalité par cancer chez la femme après le cancer du sein. La vaccination est une méthode reconnue saine, bien tolérée et très efficace par la FDA.
    Ceux qui manipulent l’opinion avec des affirmations contraires aux faits scientifiques sur son efficacité et/ou sa tolérance font effectivement un travail détestable qui doit rester cantonné aux feuilles de choux partisanes et confidentielles, où il ne fait pas grand mal. Si le débat devient public, il faut faudra passer des imprécations aux preuves et pourquoi pas prendre la justice pour arbitre ? C’est mieux un arbitre que de s’envoyer des pétitions.

  2. Je pense que c’est pour cela que l’on veut faire taire Philippe EVEN.
    Cet homme a trop de couverture médiatique à lui seul.

    Comme Irène FRACHON, Pierre MENETON ou Michel De LORGERIL, on veut ternir son image, le décrédibiliser dans son combat, voire le bâillonner grâce à un procès qui ferait peur aux autres lanceurs d’alerte.

  3. Nous voici donc partis pour une confrontation entre 2 pétitions ce qui permet d’annihiler tout débat sérieux et dépassionné puisque même si on affirme souvent que ça n’est pas la taille qui compte… on a compris que la crédibilité sera accordée à celle qui aura obtenu le plus grand nombre de signatures. On peut aisément deviner quelle pétition bénéficiera d’un large relais pour glaner les précieuses gribouilles. En parlant de gribouilles, j’ai passé la matinée dans une école maternelle auprès d’enfants plein de bon sens et d’innocence. Ils étaient bien mignons tous ces bambins, mais quel dommage de savoir que dans la société où ils ont à évoluer, c’est bel et bien la taille qui compte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *