Oui, je sais mon titre est naïf, utopique.

Mais le début d’année n’est-il pas le moment de rêver à un monde meilleur?

2013 a vu l’arrivée du « Sunshine Act » à la française qui devait être la pierre angulaire de la transparence . Or après les déclarations de bonnes intentions la réalisation a été tout autre . Au point que cette loi soit disant de transparence , même si elle est une avancée ( permettre de consulter la proximité des médecins avec les laboratoires) , a augmenté l’opacité des liens entre les grands leadeurs d’opinion travaillant pour les laboratoires. En effet ont été exclus du dispositif de transparence , les contrats ( souvent juteux) de consulting ou d’études. Par ailleurs le site unique qui devrait voir le jour en début d’année 2014 aura l’interdiction d’être indexé par les moteurs de recherche internet . En clair il sera très difficile de trouver l’information recherchée. Celle-ci existera , mais bien cachée à l’intérieur du site .

A ce propos , le Conseil de l’Ordre des Médecins met lui aussi en ligne et de consultation plus facile ( du moins quand les données qu’il a reçu sont exploitables) les données fournies par les laboratoires . On y trouve ainsi les différents repas payés par les laboratoires aux médecins. Les sommes sont pour la plupart modestes , mais l’on sait que le lien d’intérêt est souvent fort pour de petites gratifications.

Ces restrictions incluses dans la loi a amené le Formindep à déposer une requête en annulation auprès du conseil d’état .  Cette initiative semble ne pas avoir beaucoup de soutien . Cela me désole car sans transparence , les pires « crimes » peuvent être commis.

Sans transparence, la liberté et la démocratie sont en danger . Edward Snowden nous l’a montré cette année , Julian Assange et wikileaks précédemment.

Bonne année 2014 à tous et surtout une nouvelle année en pleine santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.