Bonjour

Vous avez sans doute remarqué que la belle régularité de mes billets hebdomadaires avait pris fin.  A cela deux raisons , la première est que j’ai le sentiment d’avoir fait le tour des problématiques que je veux dénoncer.  Je m’interroge donc sur le fait de faire évoluer ce blog.  Par ailleurs, je m’étais imposé une régularité hebdomadaire, je m’aperçois que c’est difficilement tenable.

La deuxième est que je viens de fermer définitivement mon cabinet mettant un terme à mon travail de médecine générale libérale .

Mes raisons sont différentes de celles de Borée , quoique je pense que malgré tout cela aidera mon épouse, à elle aussi changer de boulot en lui ouvrant les portes de la flexibilité géographique.

Les raisons de ma « défection » sont diverses .

Cependant , une domine : j’en ai ras le bol du système dans lequel j’exerce . J’ai ai marre des contraintes administratives en particulier celle de la tutelle de l’assurance maladie . J’ai ainsi très mal vécu la remise en cause de mes prescriptions d’ Omacor. Et encore, je suis chanceux je n’ai pas eu à rembourser à l’assurance maladie les boites prescrites à des patients , comme  certains confrères ont du le faire.

J’ai également marre d’être obligé de me battre contre un certain nombre de confrères spécialistes d’organes qui prescrivent des médicaments récents, mal ( peu ) évalués et souvent délétères pour les patients. Marre d’entendre de leur part les mots des laboratoires pharmaceutiques.

J’ai écrit à quel point j’étais touché par certain comportement.

J’en ai marre d’avoir le sentiment d’aller à contre-courant de mes nombreux confrères soutenus qu’ils sont par establishment médical tant hospitalier que public.

J’en ai marre de me battre contre la publicité de vaccins inutiles et souvent dangereux .

Je vais continuer à me battre pour les patients mais j’ai repris ma liberté et tourné une page de ma vie.

Je vais maintenant en ouvrir une nouvelle qui j’espère m’apportera plus de satisfaction. Pour le savoir, il faut que j’en fasse l’expérience .

10 commentaires

  1. Je suis effarée de la description du mode de contrôle qu’exerce le CPAM sur les MG libéraux. Je crois qu’il faut une régulation mais vous décrivez un système qui s’apparente à de l’intimidation rendant impossible l’exercice du métier. Je pensais que ce type de pratique n’avaient cours que dans les entreprises où chaque geste est épié, chaque parole est pesée et où chaque salarié est remis rapidemment dans le droit chemin dès qu’il dévit de la ligne non pas du parti mais de la tête de l’entreprise (qui n’est d’ailleurs pas vraiment identifiée, on se trouve de plus en plus dans un système de shadocks pompants mais ayant oublié pourquoi), avec des sanctions plus ou moins importantes à la clé.
    Je vous souhaite de trouvez un job qui réponde à vos aspirations. Dans mon entreprise les médecins du travail n’ont pratiquement de compte à rendre à personne (leur hiérarchie n’est pas dans l’établissement où ils exercent), d’un autre côté on ne leur demande pas leur avis sur grand chose.

    • suis MG libéral ayant « subi » les mêmes contrôles que vous avec l’assurance maladie. Je travaille à temps partiel en établissement privé PSPH en parallèle de mon cabinet: je peux vous dire que le harcèlement de l’assurance maladie vis à vis des services hospitaliers à propos de la T2A répond aux mêmes règles ingrates: on n’en sort pas.

      • On pourrait en sortir par … le déconventionnement ! pas simple !
        J’ai eut des soucis par le passé avec la sécu (comme tout médecin ?) : j’ai fait un tel vacarme (presse, syndicat) que depuis : suis à peu près tranquille … jusqu’à quand ?

  2. lectrice silencieuse de votre blog ça me fait froid dans le dos toutes ces mauvaises nouvelles en ce moment, entre Borée et vous, et peu être d’autres qui n’ont pas de blog pour le dire…
    bref ça n’augure rien de bon pour l’avenir de la medecine generale mais je garde espoir, il le faut bien:)
    Bonne continuation dans votre nouvelle vie, j’espère qu’elle vous conviendra mieux.

    • Merci beaucoup pour ces commentaires tous sympathiques.

      Comme d’autres , appréciant les écrits d’Henri Laborit, je mets en pratique son « éloge de la fuite » .
      Quand vous ne pouvez seul affronter un système, le mieux est de « fuir ».

      Par contre, je crois qu’il faut garder espoir, la lutte s’organise grâce à ce que Dominique Dupagne nomme la médecine 2.0
      Cependant, je crains que cela mette trop de temps pour moi qui suis déjà avancé dans la « carrière »

  3. Je vous suis et apprécie vos billets sur ce blog depuis le début.
    Il y a cette notion d’absence de langue de bois, qui me dit reviens-y.
    Sans compter les points de vues pertinents et les prises de positions.
    Alors oui, vous qui dévissez votre plaque, vous confirmez – dans mon jeune esprit –
    la nécessité d’un temps de réflexion majeur avant de choisir le mode d’exercice.
    Vous confirmez la nécessité d’être organisé avec d’autres pour défendre au mieux
    ses idées. C’est un véritable défi.
    Bon courage dans votre nouvelle page de vie
    Au plaisir de vous lire à nouveau

  4. Euh, des fois y a des critiques vécues comme injustes : je suis spé, je prescris régulièrement des « nouveaux » médicaments mais ce n’est par attrait pour la nouveauté mais plutôt pour des effets supplémentaires ou secondaires en moins ou parce que les autres molécules sont peu efficaces chez ce patient. Bref, je pèse ma prescription et, à l’inverse, je vois mon traitement changé par les MT pour des « nouveaux » et là je comprends moins la raison… Midi, la porte, tout ça…

  5. Je vous souhaite bon courage.

    Ce que vous me dites ne m’enchante pas. j’ai vissé il y’a 18 mois , et j’ai mon premier entretient avec la CPAM ce mois ci pour trop d’arrêt prescrits.

    Ma carrière s’annonce longue et douloureuse ( avec la sécu…) heureusement il y a le reste ( patients, confrères sur la même longueur d’onde qu’ils soient salariés ou non.)

    Bon vent.

  6. Ouah!!! Vous avez pris votre souffle et vous l’annoncez comme ça!
    Qu’allez-vous faire?
    Continuez pourtant à bien écrire car si on ne fait rien, rien ne se fera, rien n’aidera à améliorer le système. Rappelez-vous  » 100% des gagnants du loto ont joué ». Alors battez-vous pour vous idées.
    Bonne continuation.

    • Merci pour votre commentaire et vos encouragements.

      J’ai réfléchi 2 ans avant de me décider , donc ce n’est pas à proprement parler un coup de tête.
      Je vais travailler en tant que salarié mais à temps partiel.
      Je ne veux pas donner plus de détails pour le moment. Un jour peut être !

      Pour ce qui est d’écrire , je pense que je vais continuer mais pas au même rythme

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.