En consultant  régulièrement des blogs de médecins ,en particulier de généralistes , vous pourrez y  trouver évoqués les difficultés que rencontrent les médecins généralistes vis à vis des autres médecins spécialistes d’organes. Les choses ne sont pas toujours complètement explicitées mais il est clair que nous subissons le mépris des « spécialistes » pour les généralistes. Ce mépris pour les généralistes est une constante de la société.

En écrivant cela, je généralise . Il existe bien évidemment des confrères spécialistes qui n’ont pas cette attitude .

Cependant , un de mes  tout premiers lecteurs faisait le commentaire suivant : « Affligeant ! Qui êtes vous donc pour vous permettre de ……. Un urologue qui croit encore en son métier » . N’est-ce pas une remarque méprisante ? N’est-ce pas une allusion pour faire remarquer qu’un médecin urologue est supérieur à un médecin généraliste et que ce dernier n’a pas le droit à la parole ?

Ce type de comportement m’est encore arrivé récemment et est souvent la règle .

En quoi ma formation initiale de 7 ans , mon doctorat en médecine , mes 25 ans de pratiques et de formations continues ne me permettraient pas de parler de médecine et de soins médicaux avec mes confrères spécialistes?

Je crois qu’en fait la dévalorisation du médecin généraliste s’est faite progressivement avec le temps et que les médecins généralistes eux-même ont participé à cette dévalorisation de leurs qualités professionnelles.

Une autre question m’habite : pourquoi un médecin « spécialiste d’un bout de corps humain » aurait une valeur plus grande que celui qui s’occupe de la personne dans son ensemble? Si j’osais , je dirais même que c’est le généraliste qui a une plus grande valeur médicale car justement il n’est pas centré sur une seule partie du patient.

Mais pourquoi alors les valeurs se sont-elles inversées?

Peut être , tout simplement parce que la société l’a décidé et que celle-ci méprise les médecins généralistes , bien qu’elle s’en défende . Que penser par exemple de la différence de rémunération de l’acte médical si l’on est généraliste ou spécialiste ? N’est-ce pas un signe fort pour accréditer l’idée que l’un est inférieur à l’autre? N’est-il pas choquant qu’un médecin généraliste soit rémunéré pour son travail 23 euros l’acte ? Est-ce une juste rémunération ? N’est-ce pas méprisant de le rémunérer si peu ?

Il est difficile de changer les valeurs de la société et de changer les comportements .

On parle beaucoup actuellement de la lutte contre les déserts médicaux . Dans ce vocable se cache beaucoup de choses mais en particulier la disparition progressive de la médecine générale libérale. Toutes les mesures n’auront aucun effet tant que l’on ne s’attaquera pas au problème de base : le mépris pour l’activité de médecine générale .

 

7 commentaires

  1. Bonjour je suis généraliste comme vous, l’expérience en moins. Frais émoulu…Je trouve un peu lassante l’éternelle rengaine de certains médecins généralistes de votre génération. Bouh, les méchants spécialistes qui nous respectent pas! Dans notre promo, un certain nombre de ceux qui ont choisi médecine générale ont mis une taule à l’internat aux spécialistes. Ca cadre les choses, et je trouve qu’on le ressent bien dans nos rapports MG et spé de notre génération qui semblent beaucoup appaisés. Evidement c’est très crétin mais c’est comme ça…Je suis heureux de vous entendre dire que les médecins G ont leur part de responsabilité dans cette histoire. Un certain complexe d’infériorité, un manque de confiance peut être, la judiciarisation rampante…et zouu, on passe la main. C’est votre génération ( pas forcément vous hein 😉 )aussi qui a appris a beaucoup de patients à être dépendant de nous pour tout et n’importe quoi, à l’heure des impératifs clientélistes des années 80. Je viens encore de passer pour un gros naze auprès d’une patiente car j’ai pas dégainé le solupred-zithromax pour rhino J1 auquel elle est habituée 4 fois par ans depuis 25 ans..J’ai ma conscience pour moi. Des mecs imbus de leur pouvoir, il y en a partout, spé ou MG à mon humble avis. C’est juste que ce pouvoir ou ce mépris s’exerce sur des personnes différentes. Arrêtons de nous plaindre, et soyons bons, excellents même, et gardons la tête haute. Peut être qu’on sera un peu plus respecté.

  2. Mon généraliste me disait il y a peu que sa fonction était bien souvent de faire une synthèse cohérente entre toutes les branches de la médecine. Une fonction bien indispensable il me semble…

    • Vous avez raison, le médecin généraliste est particulièrement utile pour les patients mais le problème c’est que « la société », les médecins spécialistes, le système médical et d’autres sans doute, eux le méprisent .

  3. Pascal Charbonnel

    Bonjour

    La réponse à votre question
    Une autre question m’habite : pourquoi un médecin « spécialiste d’un bout de corps humain » aurait une valeur plus grande que celui qui s’occupe de la personne dans son ensemble?
    Tient dans la relative nouveauté de la Médecine Générale comme entité. cette notion date des années 80, et une trentaine d’année pour la faire exister n’est finalement pas une période si longue, d’autant que la profession dans son ensemble est très impacté par l’avis de l’Université et « nos » enseignants n’y mettent pas la bonne volonté nécessaire. En même temps, il me semble que le mouvement est irréversible.

  4. Un exemple: je peux enfin facturer le frottis que je fais au cours d’une consultation, mais à hauteur de 1/2 de JKDH001 (c’est-à-dire 4,82 euros) alors que le même frottis fait par un gynécologue sera facturé JKDH001 (soit 9,64 euros). J’aimerais savoir ce qui différencie le sien du mien, en dehors de la facturation.

  5. Et le mépris de la Sécu pour le médecin généraliste? Vous l’avez eu vous, la lettre-circulaire ecrivant qu’on antidatait nos arrêts de travail que  » des recoupement ont été fait avec les employeurs » etc, et qu’on faisait des arrêts de travail sans consultations? Elle était tellement méprisante que je l’ai placardée dans la salle d’attente de mon cabinet.

Répondre à armance Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.